Fenêtres : comment bien choisir

L'une des priorités lors de l'installation de fenêtres pour son habitation est la fermeture et l'ouverture. Il existe même des fenêtres dites fixes, qui ne s’ouvrent pas. Parmi les plus courantes, se trouvent la fenêtre à battants, qui s'ouvre vers l'intérieur, la fenêtre à soufflets, entrebâillée dans sa partie haute, et évidemment la fenêtre coulissante, idéale pour les baies vitrées. Quelques systèmes s'ouvrent de deux façons : par exemple, la fenêtre oscillo-battante, qui allie soufflet et battant.

Fenêtres

D’autres sont moins classiques mais permettent un gain de place, comme la fenêtre à guillotine, où une partie glisse sur l'autre verticalement.

Bois, plastique ou aluminium pour les fenêtres



Esthétisme et budget constituent les facteurs primordiaux au moment de décider de la matière des fenêtres. Il est bien sûr essentiel qu'elles s'accordent avec le look du logement. Une fenêtre en polychlorure de vinyle se pose aisément, s'entretient en quelques minutes et est la plus économique.

Gare cependant aux premiers prix. La fenêtre en bois est à la fois isolante, élégante et solide. Désormais, elle s'adapte aussi aux grands formats. La fenêtre en métal convient idéalement aux architectures design.

Particulièrement robuste, elle ne nécessite aucun entretien. Vous pouvez finalement vous tourner vers une ouverture mixte, avec bois à l'intérieur et métal à l'extérieur. Les bricoleurs avertis peuvent eux-mêmes mettre en place des fenêtres. Cependant, mieux vaut préférer un expert.

Avec ce dernier, vous êtes assuré d’avoir une pose aux normes et rapidement. Par ailleurs, vous profiterez dans ce cas d'une TVA à 7% pour l'installation comme pour le coût des fenêtres. Pour finir, vous êtes couvert par les assurances. Que ce soit en neuf ou en rénovation, les fenêtres sont l'un des points principaux en matière d'isolation du logement.

Effectivement, des fenêtres mal isolées peuvent causer jusqu'à 25% de déperditions de chaleur. En plus de l'isolation thermique, il est essentiel de prendre en considération le confort phonique. Voilà pourquoi on trouve de moins en moins de simple vitrage. Beaucoup optent aujourd'hui pour le double vitrage.

Le triple vitrage s'avère pour sa part destiné aux maisons passives. Si vous avez un simple vitrage mais que vous souhaitez une isolation plus performante, le film adhésif est une excellente solution. Classique, cintrée, arrondie ou triangulaire : on trouve plusieurs formes d'ouvertures. Différentes tailles sont proposées.

Si une taille standard ne convient pas au cadre pour quelques centimètres, il est possible de procéder à des adaptations. Cependant, des dimensions inédites contraignent au sur-mesure. Evidemment le prix est plus élevé et l’intervention d’un fenêtrier qualifié s’impose.

Les fenêtres les plus sûres



L’un des éléments à prendre en compte au moment de l’achat de fenêtres est la sécurité, surtout jusqu'au premier niveau.

L'idée est de faire rebrousser chemin aux éventuels voleurs. Le cadre ainsi que l’ajout de volets et la qualité du verre sont essentiels. Il existe par exemple des vitres anti-effraction. Vous pouvez également mettre en place une protection à vos fenêtres aisément accessibles.

Matériau, forme, largeur, ouverture constituent les éléments du coût d'une fenêtre. Pour vous donner un ordre d'idée, une fenêtre à battants en bois coûte entre 200 et 800€ ; une porte-fenêtre en plastique se vend entre 500 et 1 200 euros quand en aluminium les tarifs les plus bas sont de 700 euros. Au prix de la fenêtre, il faut généralement ajouter les poignées, crémones, cache-fiches, etc. La mise en place de fenêtres robustes vous permettra des économies de chauffage.

Vous pouvez de ce fait vous faire aider avec un crédit d'impôt..


Autres liens sur le sujet :